Responsive image

Promouvoir la durabilité dans la culture de colza suisse

Le secteur indigène des oléagineux entreprend des efforts en commun pour accroître la durabilité de la culture suisse de colza. Un projet de recherche consacré à ce sujet a été lancé avec la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL). Dans le cadre de ce projet de trois ans, un ensemble de mesures sera analysé sur des exploitations afin d’optimiser le système de culture. Les activités sont reliées à la stratégie de valeur ajoutée de l’interprofession swiss granum.

La culture de colza a constamment augmenté ces dernières années en Suisse. Pour 2021, la demande des acheteurs s’élève à 106°000 t. Outre la Swissness, la durabilité des denrées alimentaires gagne en importance dans la décision d’achat. « Les sondages de l’Association Huile de colza suisse (ACS) montrent que cela vaut aussi pour l’huile de colza », note Stephan Scheuner, le directeur de l’interprofession swiss granum. Dans le cadre d’un sondage réalisé en 2019 par l’ACS, 57% des consommateurs ont indiqué qu’une production durable était importante, alors que cette part ne s’élevait qu’à 46% en 2015.

Élaboration d’une stratégie commune de valeur ajoutée
Dans ce contexte, les producteurs et les transformateurs indigènes doivent mettre en avant la valeur ajoutée de l’huile de colza indigène, notamment les aspects sociaux, économiques et écologiques de la durabilité. En 2020, le secteur a lancé dans cette optique une étude de la durabilité de l’huile de colza suisse par rapport aux huiles alimentaires importées ainsi que le projet de culture durable de colza. Les deux projets sont reliés à la stratégie de valeur ajoutée du secteur suisse des oléagineux, dont l’élaboration a été initiée par swiss granum.

Promouvoir une culture de colza durable
De nombreux essais ont débouché sur des mesures prometteuses pour accroître la durabilité de la culture de colza. Ces mesures ne sont néanmoins appliquées que partiellement dans la pratique. Le projet vise à motiver les producteurs à mettre en œuvre un ensemble de mesures. Ils doivent notamment renoncer aux herbicides et aux fongicides, réduire l’utilisation d’insecticides et veiller à une fumure azotée et soufrée conforme aux normes de fumures. Onze exploitations réparties sur tout le Plateau suisse appliqueront ce système de culture pendant trois ans. Elles seront étroitement suivies par la HAFL, le Groupe Culture Romandie et le Forum Ackerbau.
Le but du projet est d’étudier comment les différentes mesures peuvent être combinées, de quel soutien les producteurs ont besoin pour appliquer les mesures et quels obstacles ils doivent surmonter pour ce faire. « Le projet doit montrer que les mesures prometteuses développées dans les essais peuvent aussi être appliquées avec succès dans la pratique », explique Andreas Keiser, professeur dans le domaine des grandes cultures et de la sélection végétale à la HAFL. Le projet contribue à une culture durable de colza permettant de maintenir la quantité indigène totale et de satisfaire la demande.

Projets de recherche en cours du secteur des oléagineux
L’étude sur la durabilité de l’huile de colza suisse a été commandée par l’Association Huile de colza suisse (ACS), laquelle regroupe des organisations de producteurs, des transformateurs ainsi que des détaillants et des grossistes. Réalisée par l’agence EBP Schweiz AG et soutenue par l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) dans le cadre de l’ordonnance sur la promotion de la qualité et de la durabilité dans le secteur agroalimentaire (OQuaDu), l’étude est cofinancée par des partenaires du marché de toute la filière (producteurs, centres collecteurs/commerce, transformateurs et industrie). Les résultats sont attendus pendant le premier semestre 2021.
Le projet de culture durable de colza est mis en œuvre conjointement par la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) et par l’interprofession swiss granum. Les exploitations impliquées sont suivies étroitement en collaboration avec le Groupe Culture Romandie et le Forum Ackerbau. Ce projet de vulgarisation est financé par l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), par des partenaires du marché de toute la filière (Fédération suisse des producteurs de céréales, Florin AG, société coopérative fenaco, Zweifel Pomy Chips AG) ainsi que par l’interprofession swiss granum. Il a été lancé en septembre 2020 et durera jusqu’en mars 2024.

Stratégie de valeur ajoutée du secteur des oléagineux
Le processus d’élaboration de la stratégie de valeur ajoutée pour les oléagineux a été amorcé par l’interprofession swiss granum en 2020. La valeur ajoutée et les lacunes ont été déterminées par l’Association Huile de colza suisse (ACS). De premières discussions ont été menées sur cette base et les projets précités ont été lancés. Les résultats permettront de clarifier dans une prochaine étape où et comment le secteur souhaite ou peut se développer. Des mesures et des objectifs concrets pour tous les acteurs de la filière seront définis sur cette base.

 

Contact médias

Stephan Scheuner,
Directeur swiss granum
Gérant Association Huile de colza suisse

Tel. +41 (31) 385 72 76

E-Mail

Contact médias

Andreas Keiser, 
Professeur pour grandes cultures et sélection végétale, HAFL

Tel. +41 (31) 910 21 50

E-Mail