Applications (portlets) imbriquées Applications (portlets) imbriquées
Affichage de contenus web Affichage de contenus web

Récolte 2018 : recommandations de semis de swiss granum

Swiss granum, en concertation avec les partenaires de la filière, publie des recommandations générales de semis pour la récolte 2018. Lors des semis de blé, les résultats de qualité des années précédentes doivent impérativement être pris en compte. Pour le colza, les quantités attribuées par la Fédération suisse des producteurs de céréales doivent être respectées. Le soja alimentaire n’est plus pris en charge à l’intérieur du contrat-cadre.

En collaboration avec les partenaires du marché répartis le long de la filière, swiss granum établit des recommandations de semis, afin de gérer l’offre en Suisse. Il s’agit de moyennes nationales. En raison des besoins spécifiques des transformateurs, des différences régionales sont possibles. Les centres collecteurs ont ainsi un rôle important en tant que coordinateur et plateforme d’informations.
Pour le blé panifiable, la répartition de la production suivante est visée : 40% de TOP, 40% de classe I et 20% de classe II, cette dernière présentant en particulier de bonnes chances d’écoulement.

  • Suisse Premium/SUISSE GARANTIE (fenaco): 
  • région CH-romande : maintenir le TOP et la classe I, augmenter la classe II
  • région CH central : augmenter le TOP, réduire la classe I, maintenir la classe II
  • région CH-orientale : augmenter le TOP, réduire la classe I, maintenir la classe II
  • IP-Suisse : augmenter resp. maintenir le TOPQ, réduire le TOP, augmenter les classes I et II
  • Bio Suisse : production principalement de variétés TOP selon la liste variétale FiBL.

La production de seigle, d’épeautre et de blé biscuit se fait après concertation avec l’acheteur.

Afin de réduire la dépendance dans le domaine des matières premières pour les aliments pour animaux, il est recommandé d’augmenter les surfaces de blé fourrager, de maïs grain et des pois protéagineux, ainsi que de maintenir la surface de l’orge et de réduire la surface de triticale. Pour la production d’orge, il faut prendre en considération les besoins des moulins fourragers, à savoir des poids à l’hectolitre élevés. Pour le triticale, il faut choisir des variétés résistantes à l’ergot. Des variétés appropriées se trouvent sur la liste recommandée de swiss granum.

Pour le colza, les attributions de la Fédération suisse des producteurs de céréales font foi. La production de colza HOLL se fait sous contrat. En raison de la demande croissante, la surface de production doit être augmentée. Il n’existe toujours pas de garantie de prise en charge pour les quantités produites hors attribution. Pour le soja, il faut prendre en compte que les huileries ne prennent plus en charge de soja alimentaire à l’intérieur du contrat-cadre. Il existe toutefois des contrats avec des transformateurs qui permettent l’écoulement d’une quantité équivalente de soja dans le secteur fourrager. Du potentiel existe pour la production de tournesol, dont les surfaces doivent être augmentées.
 

Lors du choix des cultures et des variétés, il faut prendre en compte les exigences qualitatives des acheteurs. Lors des dialogues avec les centres collecteurs, il convient de continuer à influencer de manière ciblée les paramètres de qualité par une production adaptée au site et un choix variétal approprié. Lors des semis de blé, les résultats de qualité des années précédentes doivent impérativement être pris en compte. Swiss granum recommande de reporter les suppléments et déductions de prix pour la teneur en protéines de la classe TOP jusqu’aux producteurs.

Navigation Navigation
Affichage de contenus web Affichage de contenus web

Downloads

PDF

Word

Affichage de contenus web Affichage de contenus web

Contact médias

Stephan Scheuner,
Directeur

Tel. +41 (31) 385 72 76

E-Mail